Bilan 2019 ?

Frédéric Thébault : l’essentiel de l’année 2019 et d’une décennie qui s’achève

Bilan 2019 ?

UN DISQUE ?


Si j'ai un disque à retenir pour 2019, c'est le troisième album de Cherry Glazerr, le groupe de Clementine Creevy, une jeune californienne de 24 ans au caractère bien trempé que l'on connaît également pour ses talents d'actrice (la série "Transparent"). Sous ses airs de sainte-nitouche, Clem, pour les intimes, manie mieux que jamais dans "Stuffed & Ready" la dérision punk, la rage  féministe et une certaine forme de désespoir existentiel, tous éléments que l'on pressentait déjà sur le précédent "Apocalipstick" sorti en 2017. Il suffit d'écouter Ohio, le titre qui ouvre l'album, pour en être convaincu : après quelques notes d'une petite mélodie guillerette toute douce surgit soudain, alors qu'on s'attend juste à un énième morceau de pop acidulée comme les Américains savent si bien le faire, une guitare saturée à l'extrême qui s'abat tel un coup de massue sur votre misérable insouciance. Trois notes plus tard, vous êtes par terre, la bouche grande ouverte et les yeux écarquillés, les os glacés, les muscles tétanisés, les yeux embués, secoué jusqu'au fond de votre âme. Cet album m'a hanté toute l'année, et il me hantera encore longtemps, c'est certain.


UN AUTRE ?


Difficile, très difficile de choisir un album pour résumer la décennie. Après avoir écarté les groupes trop anciens, j'ai choisi de me limiter aux groupes formés peu avant ou peu après 2010, histoire de leur laisser le temps de mûrir avant de sortir un chef d'oeuvre. Après quelques hésitations entre les canadiens de Duchess Says, les anglais de Slaves et les américaines des Coathangers, j'ai finalement choisi les australiennes des Beaches (tout court, à ne pas confondre avec les donzelles de "The Beaches" - la sonorité du mot est rigolote, on le comprend bien si on l'écrit autrement) et leur double-album "Second of Spring" (le troisième), sorti en 2017. Un album noir et psychédélique teinté de noise et de shoegaze, profondément envoûtant, à écouter les yeux fermés en se laissant porter. Si vous aviez aimé Loop dans les années 80, The Darkside ou Veruca Salt dans les années 90, alors "Second of Spring" est pour vous, ainsi d'ailleurs que les albums qui l'ont précédé.


ET ENSUITE ?


Quant à l'album le plus attendu de 2020, je n'ai pas hésité une seconde : il s'agit du second album de LANE (Love and noise experiment) -oui, vous savez, le combo angevin composé d'ex-Thugs et d'un fils de Thug et d'ex-Daria- qui doit sortir en mars. Il est enregistré, mixé, on n'a plus que quelques semaines à attendre donc, et tous les espoirs que donnait le précédent n'attendent que confirmation. Allez, je peux vous le dire, j'ai eu droit à une avant-première, et il sera excellent : le tempo s'est peut-être un peu réduit, mais les fans (les anciens toujours fringants et les nouveaux avides de sonorités sans concessions) seront ravis, j'en mettrai ma main à couper. C'est bien connu, c'est toujours dans les vieux pots (Félix, guitariste, n'a que 22 ans ceci étant) que l'on fait la meilleure soupe, alors vivement qu'il soit là et bien là !

par Christophe Labussière

rédigé le jeudi 09/01/2020 à 22:11

Plus d'infos sur Bilan 2019 ?
4942
Bilan 2019 ?
4956
Bilan 2019 ?
4962
Bilan 2019 ?
4970
Bilan 2019 ?
4957
Bilan 2019 ?
4954
Bilan 2019 ?
4963
Bilan 2019 ?