& les Chroniques
Express
Gnome & Spybey
"The Seventh Seal"
DATES | Sorti le 7 avril 2021 | Publié le vendredi 16 juillet 2021
POURQUOI | Ant-Zen | Mark Spybey
ET ALORS | Pour un peu, nous passions à côté du septième album de Gnome & Spybey, sorti début avril, "The Seventh Seal". Le disque crée la surprise puisqu’il s’agit du premier album que le duo réalise avec autant de vocaux au premier plan. Parler de chansons serait cependant un raccourci trop rapide, un amalgame un poil osé, pour ce qui relève plutôt du spoken words assez proche des travaux de Coil période "Astral Disaster" et "Musick to Play in the Dark". On découvre alors que le timbre de Mark Spybey est ici très proche de celui de John Balance, une bénédiction qui ne gâche rien à l’affaire, et ses paroles fantomatiques, comme capturées entre deux mondes et pour la première fois propulsées au premier plan, installent une dualité et un réconfort, dans cet océan d’ambient électronique un rien angoissante. Rarement au sein de ses autres projets Beehatch, Dead Voices on Air ou plus récemment en compagnie d’Anatoly Grinberg, Mark Spybey ne nous avait semblé aussi accessible : c’est une première tellement réussie que l’on en redemande déjà.
VOUS
LECTEURS
PRÉMO
15/20
Lamia Vox
"Alles Ist Ufer. Ewig Ruft Das Meer"
DATES | Sorti le 1 aout 2020 | Publié le vendredi 30 octobre 2020
ET ALORS | "Alles Ist Ufer. Ewig Ruft Das Meer" ("Tout est Rivage. La Mer appelle pour toujours"), le quatrième album de Lamia Vox, de son vrai nom Alina Antonova, s'écoute obligatoirement en fermant les yeux. Votre subconscient vagabond vous chuchotera alors en un éclair que si Lisa Gerrard avait décidé, en 1998, de s’associer au duo Suédois Arditi plutôt qu’à l’Australien Pieter Bourke, l'album "Duality" que la chanteuse de Dead Can Dance sortit cette année-là aurait furieusement ressemblé au nouvel album de l’artiste tchèque dont il est question ici. Les rythmes martiaux s'invitent dans des compositions néo-classiques faites de sons de cors, de santour et de nappes inquiétantes, pour un résultat qui emprunte les chemins de procession de la dark ambient, de la musique rituelle et du chant éthéré. Jamais répétitif, à la fois solennel et très beau, le disque libère ses incantations titre après titre tout au long d’une cérémonie digne. Une très belle réussite.
VOUS
LECTEURS
PRÉMO
15/20
Supersimmetria
"Abiogenesis"
DATES | Sorti le 26 avril 2019 | Publié le jeudi 08 août 2019
POURQUOI | Hands | Pochette
ET ALORS | En cinq albums, dont les trois derniers pour le compte du label Hands, Armando Alibrandi continue de parfaire son électro mystique quelque part entre Zero Degree et Kangding Ray, dans un registre d’ambient industrielle cadencée sur des rythmes techno paisibles. Inspiré entre autres par la physique et le mystère qui entoure la naissance des étoiles, le musicien nous livre cette fois sa réflexion sur la création de la vie à partir de matière inerte : l'abiogenèse. Et se pose du même coup en docteur Frankenstein mettant au monde une electronica suturée et bouillonnante. Et c’est peut-être là sa propre définition de l'abiogenèse : permettre à des machines de libérer l'esprit humain, d'y provoquer des émotions et d'y faire naître des images mentales au moyen de couches sonores brodées autour de rythmiques mécaniques et binaires.
VOUS
LECTEURS
14
PRÉMO
14/20
Metatron Omega
"Evangelikon"
DATES | Sorti le 9 avril 2019 | Publié le mardi 18 juin 2019
POURQUOI | Cryo Chamber | Serbie
ET ALORS | "Evangelikon" est le déjà quatrième album du projet serbe de dark ambient absolue Metatron Omega venu de Belgrade. Les sept longues plages qui le composent nous chuchotent les instructions secrètes à suivre pour descendre lentement au plus profond des entrailles de la croûte terrestre, où les râles d'outre-tombe se mêlent aux mouvements telluriques et mécaniques de quelques rituels sacrificiels anciens. Une cloche carillonne au loin dans la brume, on y devine des chants grégoriens entonnés au coeur de cavernes abandonnées, on visualise mentalement une procession de fidèles encapuchonnés scander des incantations mystiques dans une cathédrale souterraine à la gloire du Dieu païen Kosmokrator, où des mélopées indistinctes et inquiétantes guident leurs pas vers l'eschaton, la fin de toute chose. C'est ténébreux, c'est flippant, c'est magnifique, et on en redemande.
VOUS
LECTEURS
15
PRÉMO
15/20
Edward Ka-Spel & Nuits Rouges
"Midnight Pharmacy"
DATES | Sorti le 16 avril 2019 | Publié le mardi 23 avril 2019
ET ALORS | Pour nous permettre de patienter jusqu’à la sortie très attendue de "The Angel In The Detail", le prochain album de son groupe The Legendary Pink Dots, Edward Ka-Spel nous fait la surprise d’une nouvelle collaboration avec le duo américain Nuits Rouges (Richard Ramirez et Sean Matzus de Black Leather Jesus) pour une paire de très longs titres développés en vue d’une édition en vinyle limitée à paraître en mai. Le premier, "The Night Before" donne l’impression de passer la nuit au milieu de la chambre rouge de Twin Peaks en compagnie du nain qui parle à l'envers, entre rêve, angoisse et claustrophobie. Quant au second, "The Mourning After", c’est au contraire une véritable ode au grand air, tout en field recording et accords au piano, qui nous invite à admirer la délicate lumière du matin prendre toute son ampleur au son du chant des oiseaux les plus matinaux.
VOUS
LECTEURS
11.5
PRÉMO
12/20
Aleph
"Entropy"
DATES | Sorti le 21 janvier 2019 | Publié le mardi 19 février 2019
ET ALORS | C’est un EP de six titres envoutés, comme possédés, que vient de publier le Berlinois Armando Alibrandi et son projet Aleph. Sa dark ambient précise et cadrée, qui flirte avec une électro calée sur une rythmique aux allures de métronome, nous entraine vers un chemin moins chaotique que veut bien l’annoncer le titre du disque. Ces compositions électroniques chargées de cordes habilement pincées et de nappes mélancoliques ont été confiées au savoir-faire de Philipp Münch (Synapscape, The Rorschach Garden, Cell Auto Mata) d’ordinaire habitué à plus abrasif, pour un mastering en douceur. Mention spéciale pour les deux versions du titre "Infinite Void" avec les belles vocalises de Dimitra Tripi très proches de celles de Lisa Gerrard, avant de laisser une seconde version de "Arrow of Time" revisitée par Ah Cama Sotz terminer le disque comme il avait commencé, avec un supplément d’angoisse.
CONNEXE | Dark Ambient
VOUS
LECTEURS
14
PRÉMO
14/20
LMX
"Dimension Shift"
DATES | Sorti le 25 janvier 2019 | Publié le lundi 04 février 2019
POURQUOI | Meshwork
ET ALORS | "Dimension Shift" est le premier album d’un très jeune prodige d’à peine quinze ans qui se cache derrière trois majuscules mystérieuses, LMX. Chacun des titres de son électro mélodieuse réutilise volontairement la même palette sonore, et il en programme des combinaisons infinies, comme s’il peignait des fractales sur un mur de pixels. Empruntant à l’électro, au dub, à l’ambient, à l’IDM et à la synthwave, ses compositions n’oublient jamais les mélodies de cristal qui pourraient passer pour du Kraftwerk période "Computer World", lesquelles reposent habilement sur de très profondes basses qui ronronnent littéralement du début jusqu’à la fin. En privilégiant les courtes durées plutôt que de longues plages qui finissent parfois par s'asphyxier, LMX réussit un album qui respire véritablement la modernité en osant le mélange des genres que seules les jeunes générations se permettent aujourd’hui.
CONNEXE | SN-A | Ambient | Electro | Dub
VOUS
LECTEURS
13.5
PRÉMO
13/20
Various Artists
"Shub - Niggurath"
DATES | Sorti le 4 décembre 2018 | Publié le lundi 28 janvier 2019
ET ALORS | Le casting a tout de la super production : vingt-deux artistes collaborant à la réalisation de deux titres d'ultra dark ambient d'une heure chacun. Le ton est clairement annoncé, le cinquième volume de la série que consacre le label Cryo Chamber à l'écrivain H.P. Lovecraft se veut global et massif. Accompagné d'un livret luxueux, l'implication est totale pour ce projet qui élève le concept de collaboration au statut de catégorie hors-norme, et à ne surtout pas confondre avec une vulgaire compilation : les deux heures de voyage proposées à la lisière de notre monde sont inédites et façonnées dans un gigantesque chaudron sonore dans lequel chaque artiste a déposé son ingrédient personnel, pour un résultat qui glace le sang ou fait perler des gouttes de sueur sur la nuque. Frissons et immersion totale garantis par la crème des artistes du genre.
VOUS
LECTEURS
15
PRÉMO
15/20
Penelope Trappes
"Penelope Two"
DATES | Sorti le 26 novembre 2018 | Publié le lundi 14 janvier 2019
POURQUOI | Pochette | Sonorités | Titre
ET ALORS | Moitié du duo londonien The Golden Filter, la chanteuse d'origine australienne nous offre après son premier essai "Penelope One", un second disque solo dont les compositions ressemblent à des berceuses un peu dérangées et exclusivement réservées aux adultes. La musicienne touche-à-tout a choisi un sound design à la beauté blafarde pour habiller ses visions qui s'inspirent clairement des Cocteau Twins période "Victorialand" et "The Moon and the Melodies", en version ralentie au maximum et qui auraient comme palette sonore les expérimentations ambient de This Mortal Coil. L’album donne alors l'impression de flotter entre deux états : conscient grâce aux pulsations, aux oiseaux et à l'orage enregistrés, tout en étant à la fois détaché, comme invité en qualité d’observateur privilégié dans le rêve de quelqu'un d'autre dont on ne partagerait ni les démons, ni les craintes. Superbe.
VOUS
LECTEURS
14
PRÉMO
14/20
ASC
"The Outer Limits"
DATES | Sorti le 30 novembre 2018 | Publié le mardi 08 janvier 2019
POURQUOI | ASC | Techno | Ambient
ET ALORS | James Clements, qui officie derrière ASC et qui produit des titres au kilomètre -il s'agit ici de son sixième disque cette année-, a clairement la tête dans les étoiles et nous y entraîne sans retenue à travers la plupart de ses disques composés à San Diego où il réside depuis des années. D'apparence tranquille, "The Outer Limits" ne propose pas de course jusqu'aux confins de notre système solaire, mais révèle des changements de rythmes au coeur même des quatre longs titres qui le composent. Nourri à la fois à l'ambient scintillante et à la soft techno, le mélange inédit fonctionne parfaitement sous la forme d'une electronica tout aussi puissante que rêveuse : quel son, quelle profondeur, quelle largeur de spectre !
VOUS
LECTEURS
13.5
PRÉMO
14/20
FILTRES | Ambient