& les Chroniques
Express
The Vagina Lips
"Outsider Forever"
DATES | Sorti le 20 janvier 2020 | Publié le jeudi 09 avril 2020
POURQUOI | Pochette | Nom
ET ALORS | Très bel album que ce "Outsider Forever" de The Vagina Lips ! Le disque démarre en trombe avec un "I Don’t Want this Day to End", endiablé, tout en guitares, qui donne immédiatement le ton. Ici, s’il s’agit de new wave, ce n’est pas celle 100% synthétique et dansante dont on parle si souvent dans nos pages, mais l’autre, sa cousine proche, celle qui, si elle a en commun ses synthés, sa mélancolie et son romantisme, se distingue par sa parure de guitares lumineuses, ses mélodies puissantes et le lyrisme de son chant. Un peu comme si Morrissey avait rencontré Prefab Sprout, flirté avec Beloved et s’était entiché de Simple Minds. On pense aussi à New Order dans leur version "pop guitare", mais qui auraient signé chez Sarah Records plutôt que Factory. The Vagina Lips est un hommage à toute cette époque mais l'aborde avec une candeur d’adolescent. On se délecte de ces neuf titres qui parviennent à s’imposer dès la première écoute et qui, on le parie, vont rester comme une belle référence, s’installant durablement dans nos oreilles. "Outsider Forever" est le troisième album de Jimmy Polioudis, et le garçon vient de nous envoyer depuis Thessalonique un souffle de fraîcheur extrêmement agréable.
VOUS
LECTEURS
PRÉMO
14/20
The Beloved
"Where It Is (Special Edition)"
DATES | Sorti le 31 janvier 2020 | Publié le jeudi 05 mars 2020
ET ALORS | Il y a des disques que l'on n'oublie pas, qui vous marquent, qui restent toute votre vie bien présents dans un coin de votre Panthéon personnel. Celui-ci est sorti fin 1987 et on se demandait régulièrement s'il allait finir par être enfin réédité. Et rien, jamais... jusqu'à aujourd'hui, 32 ans plus tard ! "Where It Is", des Beloved est un disque 200% new-wave, très influencé par New Order, et le premier album (en fait compilation de leurs trois premiers singles) de ce groupe qui allait quelques mois plus tard totalement virer sa cuti, délaissant définitivement la mélancolie et le spleen pour la joie et la danse, happés comme tant d'autres par la house-music et les raves qui ravageaient la planète rock, en sortant en 1990 le monumental "Happiness" qui célébrait la vie, l'espoir et l'amour. Aussitôt vénéré, aussitôt enterré, "Where It Is", produit par Michael Johnson (ingénieur studio de New Order) n'a pas eu le temps de s'imposer comme ce qu'il aurait dû être : un jalon de la new-wave. Il n'est jamais trop tard pour bien faire, et avec trente et un titres, incluant inédits et nombreuses démos, les plus de 45 ans pourront se replonger avec délice dans les premiers émois de leur jeunesse perdue et leurs enfants découvrir un must absolu du genre.
CONNEXE | New Wave | New Order
VOUS
LECTEURS
18
PRÉMO
18/20
FILTRES | The Beloved