Matias Aguayo & the Desdemonas

Nouveau projet post-punk-avant-funk sur Crammed Discs

Crammed Discs, le fameux label à qui l’on doit les disques magnifiques de Tuxedomoon et Minimal Compact entre autres joyaux, sort aujourd’hui même un double LP de MATIAS AGUAYO & THE DESDEMONAS. C’est un nouveau projet du producteur de musique électronique et DJ renommé, le Chilien basé à Berlin Matias Aguayo, qui a déjà 3 albums à son actif, mais en solo. Beaucoup plus varié et détonnant qu’un LCD Soundsystem ou un Trentemöller (autres producteurs de renom ayant réalisé avec bonheur des projets plus organiques et en bande organisée), son œuvre intitulée Sofarnopolis est toute aussi pop et dansante et fortement imprégnée de références post-punk. Mais The Desdemonas, alliant claviers, batterie, guitares basses et chant de Matias, offrent des compos beaucoup plus hybrides, chaloupées et funky évoquant Liquid Liquid, Talking Heads ou The Pop Group en bien plus pop justement, parfois même Fujiya & Miyagi ou encore Adrian H. And The Wounds pour la qualité des compos. Sofarnopolis est franchement addictif et fera partie des grandes découvertes de cette année 2017. Le groupe d'Aguayo se produira notamment à Paris ce 20 octobre prochain à la Maroquinerie, l’occasion de découvrir le superbe single « Cold Fever » et autres « Nervous » sur scène.

par Yannick Blay

rédigé le jeudi 12/10/2017 à 23:47

modifié le vendredi 13/10/2017 à 09:32

hier lundi 23 avril

avec Christophe Labussière

Rédacteur en Chef

Prémonition

réagissez à endirect@premo.fr

7h55 Norma Loy était en concert hier soir au Supersonic à Paris. Ce qui devait être des retrouvailles entre un public fidèle qui les suit depuis 30 ans et un groupe qui a toujours donné le meilleur de lui-même a tourné au fiasco... Des problèmes "techniques" les ont fait paniquer pendant 30 minutes autour de leur laptop jusqu'à ce qu'ils démarrent tant bien que mal le concert... S'en sont suivies 45 minutes difficiles, jusqu'à un "Power of Spirit", sans les "bandes" batterie, mais malgré tout magistral : une preuve de l'envie que le groupe avait de nous satisfaire, mais le mal était fait.
On attend avec impatience un nouveau rendez-vous, on compte oublier celui-ci très vite.

Passez la Journée avec Christophe Labussière... (mais personne ne vous y oblige !)

En direct !
  EN DIRECT AVEC Christophe