L’Etrange Festival

L’Etrange Festival, 23e édition!

L'Etrange Festival

Il vous reste une semaine pour profiter des thématiques, premières, avant-premières et autres cartes blanches (Caro et Jeunet ou Jaume Blaguero cette saison !) de l’Etrange Festival, qui en est tout de même à sa 23e édition ! Chaque année, grâce à une programmation pointue, on peut découvrir des perles du cinéma fantastique, horrifique, des thrillers complètement dingues ou simplement les films les plus zarbos de la planète et ainsi parfaire sa culture underground et hors-normes. Restent à voir cette deuxième semaine le Coréen The Villainess, l’Américain Sweet Virginia, le Franco-Anglais Une prière avant l’aube ou le Britannique The Marker, entre autres mignardises inquiétantes autant qu'étranges.
Et grande nouvelle, le nouveau film de F.J. « Docteur Chance » Ossang est présenté également. L’ écrivain, poète, cinéaste et chanteur des cultissimes Messageros Killer Boys a tout de même réuni pour son nouveau film intitulé 9 Doigts les acteurs Paul Hamy (Un Français), l’excellent Pascal Greggory (La Reine Margot, Nid de guèpes) ainsi que Gaspard Ulliel .
Signalons aussi quelques documentaires tel Liberation Day, le film de vacances des Slovènes Laibach en Corée du Nord ! Un portrait du post-hardcore américain Fugazi. Un autre sur les Etablissements Photographiques de l’Est, qui de 1988 à 1994, ont été un lieu majeur de la contre-culture musicale à Paris où l’on pouvait découvrir sur scène Whitehouse ou Jean-Louis Costes. Mais pour ce dernier, les deux diffusions étaient la première semaine, zut, raté !!!

http://www.etrangefestival.com/

par Yannick Blay

rédigé le lundi 11/09/2017 à 11:51

aujourd'hui mardi 23 janvier

avec Fred Thébault

Boucher-couturier depuis 1990

Prémonition

réagissez à endirect@premo.fr

9h47 Bon je me lève et je crois bien que j'ai la crève, serait-ce parce que j'ai regardé "Contagion" de Soderbergh avant-hier ? Bigre de bigre, c'est peut-être mon dernier direct avant un clamsage brutal, alors il faut que je le peaufine. Avec Percolator et son album "Sestra" sorti il y a quelque semaines. C'est un groupe irlandais plutôt sympa, dont le credo hésite entre Stereolab et sa répétitivité un brin noise (je parle des premiers albums), et My Bloody Valentine, les grands gourous du XXe siècle de tous les groupes qui aiment les pédales d'effets. Bref cet album a un je ne sais quoi d'obsédant même si on ne hurle pas à une originalité sans pareille. Idéal avec un début de fièvre grippale de fin du monde.

Passez la Journée avec Fred Thébault... (mais personne ne vous y oblige !)

En direct !
  EN DIRECT AVEC Fred