Corpus Delicti, 23 ans plus tard

Corpus Delicti, 23 ans plus tard, 19 raretés et démos, et l’intégrale disponible en streaming via Cleopatra

Corpus Delicti, 23 ans plus tard

Ce sont les États-Unis qui ont consacré Corpus Delicti pendant l’été 1994 avec le "Procession Tour" monté par William Faith, tournée qui les a menés sur 10 dates, de Los Angeles à New York, à partager la scène avec Faith and the Muse, Das Ich et Rosetta Stone ; c’est aujourd’hui le label angelin Cleopatra qui leur donne une nouvelle visibilité tout autant hagiographique qu’essentielle. Une compilation de 19 titres, "Rarities", qui offre une belle collection de démos est en effet à découvrir ici, et les trois premiers albums du groupe qui (re)donneront l’occasion d’observer de quelle façon la formation originaire de Nice a réussi en trois ans à devenir et à rester comme "le" groupe gothique de référence français. Les albums sont proposés sur les plateformes habituelles (BandCamp, Spotify, Deezer, iTunes Music Store).

Le groupe a ouvert des pages Instagram, Facebook et une chaîne YouTube.



1. The Acrobat (Manu on Vocals)
2. Beach End (Ex Twilight)
3. Burning Figure (Ex Staring)
4. 9th Circle (Ex Mirror Wall)
5. Ordinary Story
6. Absent Friend
7. Twilight (Sebastien's First Take)
8. Absent Friend (Demo)
9. Dust and Fire (Live 1992)
10. Noxious (The Demon's Game - First Version)
11. Masquerade
12. Ra
13. Broken (First Mix)
14. Suffragette City
15. Empty
16. The Shelter
17. Head Cut
18. Night Hunt (Home Studio Demo)
19. Out of Steam (Home Studio Demo)

par Christophe Labussière

rédigé le mardi 12/11/2019 à 07:41