Chroniques Express
Skemer
"Benevolence"
DATES | Sorti le 25 octobre 2019 | Publié le jeudi 16 janvier 2020
POURQUOI | Pochette
ET ALORS | Il y a un charme fou dans le chant de Kim Peers. Et il y a une ambiance incroyablement intrigante dans les compositions de Mathieu Vandekerckhove. Lorsque l’un fait grincer ses guitares et marteler la rythmique, l’autre ensorcelle avec sa voix lancinante. La formation, originaire de Gand en Belgique, parvient avec son premier album à créer quelque chose d’assez inédit, comme une ambiance un brin malaisante mais qui se veut en même temps cotonneuse, rassurante, à la fois violente mais toute en retenue. Il n’est ici qu’histoire d’équilibre, de subtilité, de dosage, 7 titres comme 7 nuances de rouge d'un disque étonnamment mature pour un premier album. L’écoute de "Benevolence" se transforme immédiatement en une véritable immersion et devient rapidement génératrice d’images et d’ambiances, intense, comme une longue cinématique sur laquelle on n'aurait aucun contrôle. L’une est modèle (Yves Saint Laurent, Louis Vuitton, Vogue...), l’autre était guitariste d’une formation de doom métal (Amenra) ; Skemer est le fruit de leur rencontre, sordide et sentimentale. On adore.
VOUS
LECTEURS
15
PRÉMO
16/20
Pleasure Symbols
"Closer and Closer Apart"
DATES | Sorti 24 mai 2019 | Publié le lundi 16 décembre 2019
POURQUOI | Pochette | Nom | Australie
ET ALORS | Une guitare que la réverb bien maîtrisée fait sonner comme une harpe, une basse bien plantée, et un chant féminin froid et lancinant qui flotte au-dessus de l’ensemble en nous racontant de troublantes histoires. Une étrangeté qui en piochant à la fois dans le shoegaze, la cold wave et le post-punk parvient à créer des ambiances sommes toutes plutôt originales et surtout assez plaisantes. La formation, originaire de Brisbane, a signé pour son premier album sur le label italien Avant! Records et réussi avec "Closer and Closer Apart" un très bel exercice, inventif et soigné. qui bien que reprenant des éléments "classiques" des genres sus-cités réussit à créer quelque chose d’assez inédit et de particulièrement esthétique.
VOUS
LECTEURS
PRÉMO
15/20
Nuovo Testamento
"Exposure"
DATES | Sorti le 7 mars 2019 | Publié le vendredi 09 août 2019
POURQUOI | Californie | Italie | Nom | Pochette
ET ALORS | Parfois on s’emballe. Souvent on doute. Lorsque tout est trop évident, quand il ne suffit que de quelques secondes pour déceler les références et l’inspiration flagrantes, quand les intentions sont dévoilées dès les premières notes, quand chaque instrument rappelle celui d’un autre. C’est soit que l’artiste n’est pas très malin, soit qu’il est intrépide. Nuovo Testamento doit faire partie de cette deuxième catégorie. Car on adore, immédiatement. Cette voix féminine assurée, celle de Chelsey Crowley, californienne d’origine, et l'armada italienne qui la soutient : une rythmique tranquillement orientée dancefloor, une basse et une guitare que le fils de Simon Gallup ne renierait pas, et surtout des synthés, des nappes qui devraient rendre folle de jalousie toute la scène goth de ces 30 dernières années. Parfois on s’emballe, parfois on s’enflamme. Souvent on excuse tout.
VOUS
LECTEURS
12.5
PRÉMO
17/20
Veil of Light
"Inflict"
DATES | Sorti le 10 mai 2019 | Publié le mercredi 19 juin 2019
POURQUOI | Pochette | Suisse
ET ALORS | Une rythmique froide et industrielle, presque martiale, Veil of Light offre avec cet album (son quatrième) une immersion sans concession dans le meilleur des années 80, bourré d'influences comme autant de preuves de bon goût… mais aussi d'actes de mauvais goût. La digestion n'est en effet vraiment pas terminée ("Fact 2019" et ses trop forts relents Depeche Mode/Fad Gadget). On évoquait il y a quelques jours avec Curses l'early EBM de la fin des années 80, en citant quelques labels et disquaires phares de l'époque, l'électro martiale de cette formation suisse rappelle plutôt les sorties K7 que l'on commandait chez Front de l'Est à la même époque. Mais si elles avaient moins d'envergure, on les chérissait avec tout autant de plaisir.
VOUS
LECTEURS
11
PRÉMO
12/20
Semiotics Department Of Heteronyms
"SDH"
DATES | Sorti le 6 juin 2018  | Publié le mardi 15 janvier 2019
POURQUOI | Pochette | Espagne
ET ALORS | Les coups de foudre sont rares, mais la première rencontre avec l’album de Semiotics Department Of Heteronyms en a pourtant toute l’allure. Une new wave/cold wave aérienne, parfois low tempo ("The Scent") mais souvent plus entraînante ("Tell Them", "I Mean", "She Uncovers Before Me"), des synthés omniprésents, fascinants, une rythmique entêtante, et surtout, une voix féminine terriblement addictive. Voilà les composantes des huit titres qui constituent "SDH", le premier album de ce duo originaire de Barcelone qui n’en est pas à son coup d’essai ; outre un premier single en mai dernier,  Andrea P. Latorre et Sergi Algiz avaient fait leurs armes au sein d’une formation post-punk, Wind Atlas, avant de monter le label Conjunto Vacio. À l’image de la pochette, ces compositions intriguent, fascinent, créent l’envie et se livrent un peu plus à chaque nouvelle écoute. Un bijou froid, racé, intelligent.
VOUS
LECTEURS
16.33
PRÉMO
15/20
FILTRES | Avant! Records