& les Chroniques
Express
Johnny Marr
"Fever Dreams Pts 1-4"
DATES | Sorti le 25 février 2022 | Publié le mercredi 25 mai 2022
ET ALORS | Jusqu’ici nous évoquions les sorties solo de Johnny Marr avec la déférence due à l’un des meilleurs guitaristes de sa génération, sans pour autant nous enthousiasmer plus que de raison, ses vies passées au sein de ses groupes successifs nous intéressaient alors plus que son actualité. Mais avec l’arrivée de "Fever Dreams Pts 1-4", sa carrière solo change clairement de trajectoire, car le disque contient ce qui manquait aux précédents opus du guitariste légendaire devenu chanteur : des chansons incroyables. Ce quatrième album s’écoute, au choix, d’une traite ou découpé en quatre EPs compilés, un format qui semble aujourd’hui retrouver ses lettres de noblesse. Seize titres sans un seul morceau faiblard, c’est dire le soin particulier apporté à la cohérence de ce double album aux refrains et aux riffs si accrocheurs. Nul doute que dorénavant, les setlists des futurs concerts du Mancunien pourront se passer de puiser dans les répertoires des Smiths, d’Electronic ou de Depeche Mode car "Fever Dreams Pts 1-4" regorge de chansons qui n’ont pas à rougir de celles de ces formations anglaises. "Fever Dreams Pts 1-4" est de ces disques dont on sait qu’il y a eu un avant et un après, et nous font très nettement préférer l’après.
VOUS
LECTEURS
PRÉMO
17/20
We.The Pigs
"We.The Pigs"
DATES | Sorti le 26 novembre 2021 | Publié le lundi 24 janvier 2022
POURQUOI | Nom du groupe | Pochette
ET ALORS | Le premier album des Suédois de We.The Pigs est l’excellente surprise de la fin d’année dernière. Ce quintette originaire de Stockholm n’avait jusqu’ici enregistré que deux discrets singles, mais la sortie de "We.The Pigs" devrait changer la donne en ce qui concerne leur exposition au monde. Les chansons y sont efficaces et robustes, les influences sont héritées de l’indie rock à tendance noisy, shoegaze ou purement pop des 90s. Portés par un chant féminin aérien, We.The Pigs rejoint cette famille de jeunes talents que nous aimons et qui ne refusent pas quelques larsens lorsque l’occasion se présente ; on pense à Manon Meurt, à Pinkshinyultrablast, à Blankenberge ou encore à Be Forest, des formations qui ont essaimé dans toute l’Europe et dont la qualité des productions n’a rien à envier à celles qui créaient la sensation en Angleterre il y a plus de trente ans. Avec ce premier album pop, audacieux et bluffant, We.The Pigs, le pied sur les pédales d’effets, passe ce mur du son que nous adorons tant franchir avec ou sans casque, et délivre ici une sacrée collection cohérente et enivrante de chansons que l’on a envie de continuer de fredonner pendant longtemps. Reste tout de même un point qu’il faudra éclaircir : pourquoi ce drôle de nom ?
VOUS
LECTEURS
PRÉMO
17/20
Meta Meat
"Infrasupra"
DATES | Sorti le 15 septembre 2021 | Publié le mercredi 12 janvier 2022
POURQUOI | Meta Meat | Ant-Zen | Tribal
ET ALORS | C’est le second album qu’enregistrent ensemble Phil Von (Von Magnet) et Somekilos (2Kilos &More), et si nous étions déjà conquis par leur premier disque éponyme sorti il y a cinq ans, cet "Infrasupra" paru juste avant l’automne confirme que leur alchimie dépasse largement le cadre du side-project. Annoncé par la vidéo de "Trampled" à la chorégraphie sauvage et convulsée, le disque se construit sur des motifs rythmiques incroyables, et impose sa world music mutante, rituelle et tribale. En tout, ce sont dix instrumentaux qui nous donnent l’impression de transformer notre univers quotidien en gigantesque drum-kit, qui nous poussent à frapper sur tout ce qui nous tombe sur la main pour tenter de reproduire ces rythmes syncopés, plongés dans une transe si contagieuse qu’elle prend le contrôle du bout de nos doigts. Les motifs rythmiques qui s’empilent à mesure que chaque titre évolue sont d’une finesse remarquable, chaque couche supplémentaire complexifiant encore un peu plus ces boucles impossibles à recréer en tambourinant sur un coin de table. Avec "Infrasupra", Meta Meat fait du rythme pur un art capital, sans emphase ni fioritures, mais avec talent et raffinement, tout simplement. Un vrai régal.
VOUS
LECTEURS
PRÉMO
17/20
Marva Von Theo
"Afterglow"
DATES | Sorti le 26 février 2021 | Publié le lundi 07 juin 2021
ET ALORS | Nous avions découvert Marva Von Theo en 2018 avec "Dream Within a Dream", le premier album d’un jeune duo venu d’Athènes, et dont la dark pop impressionnait par l’incroyable justesse de son interprétation et par les choix de ses expérimentations. Trois ans plus tard, l’alchimie des compositions électroniques de Theo Foinidis et le lyrisme de Marva Voulgari confine à la perfection sur "Afterglow". Il faut reconnaître que la chanteuse possède une voix charnue et sensuelle, d’une précision telle que son chant si vivant nous donne l’impression de voir danser avec beaucoup de grâce les notes de sa partition. On pense naturellement à Bel Canto et à Pocket Knife Army pour la formule mixte, le timbre de la voix, ainsi qu’un certain penchant pour la prise de risque. Mais les comparaisons s’arrêtent là, car ici chaque titre dévoile la puissance mélodique et le savoir-faire unique d’un groupe pour lequel tout est devenu possible avec ce second disque intelligent et intemporel, à la réalisation minutieuse et remarquable. D’ailleurs, "Afterglow" aurait aussi bien pu être enregistré il y a quinze ans ou bien dans vingt, car sa réussite repose en très grande partie sur une qualité fondamentale : le talent.
VOUS
LECTEURS
17
PRÉMO
17/20
Coil
"A Guide for Beginners : The Voice of Silver / A Guide for Finishers : A Hair of Gold"
DATES | Sorti le 23 octobre 2020 | Publié le mardi 01 décembre 2020
POURQUOI | Coil | Compilation
ET ALORS | La frénésie des rééditions de Coil s’est emballée ces dernières années, et l'on voit sans cesse débarquer de nouveaux pressages. Dans tous les pays, de multiples labels font feu de tout bois. Difficile alors de s'y retrouver dans un tel jeu de piste, au coeur d’une production aussi riche que variée. S'il y a pourtant une compilation qui fait honneur à la discographie exemplaire de ce groupe hors du commun, c'est "A Guide for Beginners / A Guide for Finishers", qui s'adresse aux nouveaux venus à la découverte de l'univers de Coil. Car elle est à ce jour la seule à résumer en vingt titres clefs l'intégralité d'une oeuvre qui nous obsède depuis "Scatology" en 1984 jusqu'à "Musick to Play in the Dark" en 2000. Initialement parue en 2001 et rapidement épuisée, elle vient de bénéficier d'une réédition de qualité grâce au label Cold Spring à qui l'on doit également l'édition posthume et définitive de "Backwards". Chaque période est représentée par une sélection pertinente de morceaux choisis par John Balance et Peter Christopherson, et chaque écoute procure la curieuse impression de rendre visite à un vieux copain que l’on ne voit qu’épisodiquement pour se remémorer les souvenirs d’une vie passée à se croiser. Indispensable.
VOUS
LECTEURS
PRÉMO
17/20
Pencey Sloe
"Don’t Believe, Watch Out"
DATES | sorti le 27 septembre 2019 | Publié le lundi 06 janvier 2020
POURQUOI | France | Indie Rock | Shoegaze
ET ALORS | Cet album, nous l’attentions depuis qu’un premier extrait, "Lust of the Dead", fut dévoilé en avril dernier : ces guitares, cette ambiance à la fois plombée et tellement belle, la formule sacrée nous avait ensorcelés. Et puis cette voix, tout autant fragile que battante, bien décidée à exister face à ce mur du son, ce véritable monolithe autour duquel l’univers musical des Parisiens de Pencey Sloe semble tourbillonner sans jamais s’arrêter, mû par une rythmique rampante et obsédante à laquelle les cordes de guitares hurlantes s’accrochent en tombant du ciel. Les compositions se drapent alors d’intemporalité, se rappelant immédiatement à nos années d’indie rock et de shoegaze des 90s avec un supplément d’âme et de personnalité, puisque ce jeu et cette façon de faire semblent tout à coup uniques, les guitares hurlant leurs propres refrains. "Don’t Believe, Watch Out" est un coup de maître improbable pour un premier album à l’instar du "MMXVIII" de Manon Meurt, touchant du bout des doigts une perfection qu’il sera vraiment difficile de dépasser.
VOUS
LECTEURS
PRÉMO
17/20
FILTRES | 17 | Bertrand Hamonou