Signal~Bruit

« Planisphère(s) »

[Meshwork]

Chronique rédigée par Bertrand Hamonou

publiée le mardi 13 décembre 2016 à 08h17

sorti le vendredi 18 novembre 2016



C'est un exercice rare, voire inédit, que celui qui consiste à transposer un livre en musique, surtout lorsqu'il s'agit d'une fable un peu dingue qui met en scène des formes géométriques douées de conscience et évoluant dans un monde en deux dimensions, totalement hiérarchisé : plus elles ont de côtés et plus elles se situent en haut de l'échelle sociale.

C'est pourtant ce qu'a réussi Member U-0176 avec "Planisphère(s)", le premier album de son nouveau projet Signal~Bruit, qui interprète à sa manière le court roman "Flatland" écrit en 1884 par Edwin Abbott. Le disque fait une heure pour cinq morceaux seulement : un rapide calcul confirme que les titres font douze minutes de moyenne, ce qui éloigne immédiatement ce projet des productions habituelles de Member U-0176, au sein de Celluloide ou de Thee Hyphen, son autre projet solo. Dès lors, il serait logique d'appréhender "Planisphère(s)" comme l'on appréhende un disque de Zero Degree dont les plages synthétiques flirtent souvent avec le quart d'heure, sauf que les machines et les processeurs ne délivrent pas le même type de sons : ici leurs enveloppes présentent une attaque ultra rapide comparable à celle de sons de percussion, quand Zero Degree verse plutôt dans la profusion de nappes. Des nappes il y en a aussi, qui rappelleront parfois Tangerine Dream, utilisées pour lier entre eux ces sons courts typiques de Celluloide, assemblés en boucles rythmiques discrètes, mais omniprésentes, et qui forment le squelette de chaque morceau. Chacun des cinq titres illustre un chapitre clef du livre, avec ses spécificités rythmiques ou ambient, l'expérimentation en sus.

À l'heure où les boites de communication se sont partagé tous les secteurs d'activités, nous invitant en permanence à noter à grands coups de questionnaires de satisfaction nos "expériences" quotidiennes pourtant tellement banales qu'elles n'en sont surtout pas, Member U-0176 nous en propose une, véritable celle-là, en nous offrant au compte-gouttes sur le site de Meswork (le label créé par Sevren Ni-Arb de X Marks the Pedwalk), les vidéos qui accompagnent intégralement chaque titre : soit une heure de polygones qui dansent de manière hypnotique sur le fond turquoise de sa pochette. Il se murmure même qu'il en existerait une version 3D. Et s'il vous prenait l'envie d'aller encore plus loin dans cette expérience inédite, il n'est pas interdit de vous procurer "Flatland", le livre par lequel tout ceci a commencé, à votre bibliothèque.


Ce qu'on a aimé
Le projet, le concept tout entier qui mêle livre, disque et vidéos
L'electro expérimentale avec des sons courts
Les vidéos de chaque titre qui seront révélées au fil du temps
Ce qu'on n'a pas aimé
Le petit côté "Tangerine Dream 70's" de certains sons
PLUS D'INFOS
ÉCOUTEZ


SIGNAL~BRUIT
Page Facebook

MESHWORK
Site
TRACKLISTING
1. Polygones
2. Chromatistès
3. Pantocyclus
4. Révélations
5. Prométhée

DATES
Sorti le vendredi 18 novembre 2016
Chroniqué le 13 décembre 2016