L'essentiel

Chroniques Express
Pocket Knife Army

« Forever Counting Sheep »

[Autoproduction]

Chronique rédigée par Bertrand Hamonou

publiée le mardi 17 avril 2018 à 08h06

sorti le jeudi 08 mars 2018



"Forever Counting Sheep", le second album du jeune duo hollandais Pocket Knife Army a débarqué début mars sans fanfare ni même un label pour le publier et encore moins le distribuer. Et c'est malgré tout l'excellente surprise du premier trimestre 2018. Construit à l'aide de synthés analogiques et d'une poignée de sons acoustiques, le disque est d'une ingéniosité remarquable, dont l'atout majeur est clairement le chant de Désirée Coumans : charmeur, clair et robuste, il fait immédiatement penser à celui d'Anneli Drecker de Bel Canto, et s'avère d'une redoutable force mélodique qui humanise les savants bricolages et trucs-et-astuces electro-noise inventés par son compère Erwin Tuijl. Et d'idées, ils n'en manquent certainement pas tant chacun des titres qui constitue "Forever Counting Sheep" est un petit univers qui fluctue au gré de ses propres constantes d'expansion. Chaque chanson est une savante composition à tiroirs dont les multiples recoins sont traités au même noir absolu que celui utilisé sur les pochettes des disques du groupe depuis "This Time I'll Come Out Unharmed" il y a trois ans. Et l'effet provoqué sur l'auditeur est bien celui attendu : le faire revenir volontairement et le laisser inlassablement se perdre dans ces labyrinthes sonores, ces chansons tout d'abord imaginées, puis déstructurées et enfin réassemblées non sans malice, avec l'espoir permanent d'y découvrir quelque détail caché au détour d'un son inattendu ou d'un arrangement inédit. Une fois passée l'intro en faux semblant qu'est "Tell Me Who I Am Today", l'on se délecte de ces décharges quantiques et soniques imposées avec justesse à "Butterfly" et "Let Go". "Charleroi", le single tout en douceur, prépare le terrain pour le morceau qui lui succède, "Forever Counting Sheep" et sa rythmique façon marteau-piqueur. Chaque composition propose une progression si peu académique qu'il devient rapidement évident que ces deux petits génies de la mise en scène sonore développent autant d'énergie et de savoir-faire qu'un groupe de rock complet, imposant du même coup "Forever Counting Sheep" comme un disque taillé pour la scène et à côté duquel il ne faut surtout pas passer en ce début d'année.


Ce qu'on a aimé
Le chant tellement maîtrisé
Les mélodies
Le(s) son(s) du disque
L'ingéniosité de la construction des chansons
Ce qu'on n'a pas aimé
La confidentialité de sa sortie due au fait qu'il s'agit d'une autoproduction
La rugosité des sons utilisés, qui rend difficile les premières écoutes
PLUS D'INFOS
ÉCOUTEZ


TRACKLISTING
1. Tell Me Who I Am Today
2. Butterfly
3. Let Go
4. Charleroi
5. Forever Counting Sheep
6. Carry My Name
7. Kill The Watches
8. Exhale
9. You Never Know If They Come Back
10. Silky Sand
11. Trail of Stones

DATES
Sorti le jeudi 08 mars 2018
Chroniqué le 17 avril 2018