Die Form ÷ Musique Concrète

« Cinema Obscura »

[Trisol/Bain Total]

Chronique rédigée par Yannick Blay

publiée le lundi 20 juin 2016 à 07h30

sorti le vendredi 20 novembre 2015



Cinema Obscura, le dernier album du groupe français Die Form marque le retour de Philippe Fichot à la singularité des débuts, une musique « for dumb and deaf persons », futuriste et alambiquée, inquiétante autant qu’étrange et aux mélodies quasi inexistantes. Cela s’explique sans doute par le fait que ce pionnier de la musique industrielle a récemment réactivé son label Bain Total (créé en 1982), laboratoire de ses expérimentations les plus radicales et difformes. On remarquera par ailleurs que le projet s’appelle plus exactement Die Form ÷ Musique Concrète et est donc certainement à considérer comme une œuvre parallèle, un peu comme l’entité D.F.Sadist School en son temps, il y a 26 ans de cela.
Il est heureux de voir que l’artiste à l’imagerie BDSM noir et blanc prenne aujourd’hui le risque de ce nouveau virage à 180 degrés car les errances dark wave pour faire danser les gothiques élégiaques et la période voix célestes (avec sa compagne Eliane P. au chant) pour vieux libidineux et grufties érotomanes avaient fini par nous lasser. Sur Cinema Obscura, les sons sont manipulés avec une certaine folie, choqués, secoués, afin d’obtenir une musique plus abstraite que concrète, contrairement à ce qu’annonce le nom du projet du reste, même si le résultat est quand même plus proche d’un Pierre Schaeffer ou d’un Michel Chion que des dernières œuvres de Die Form. Theremin, piano, samples de toutes sortes, sont arrangés et mixés de manière complexe afin d’obtenir une musique le plus souvent atmosphérique, mélancolique, clinique, avant-gardiste et aliénante, notamment sur l’excellent titre d’ouverture, « Melodia Melancolica » ou le dernier et éponyme, « Cinema Obscura », inquiétant en diable.


Ce qu'on a aimé
Le retour aux expérimentations et à la radicalité
L’ambiance fantomatique, étrange et inquiétante de l’ensemble
Le retour de Bain total
Ce qu'on n'a pas aimé
Un peu difficile à encaisser sur la longueur de l’album. Il manque sans doute un ou deux titres un peu plus marquants
La pochette, moins frappante que d’habitude
PLUS D'INFOS
ÉCOUTEZ


DIE FORM ÷ MUSIC CONCRETE
Site
Page Facebook

BAIN TOTAL
Page Facebook
TRACKLISTING
1 - Melodia Melancolica
2 - Kantic Music
3 - Immobilis
4 - Molecules
5 - Tempus Ex Tenebrae
6 - Vivarium
7 - Monoxyde Action/ohne Luft Part. 1
8 - Mnemodrame (Théâtre De La Mémoire)
9 - Mental Room
10 - Presomniac Fields
11 - Monoxyde Action/ohne Luft Part. 2
12 - Cinema Obscura

DATES
Sorti le vendredi 20 novembre 2015
Chroniqué le 20 juin 2016